• annuaire et annonce santé

Rhodiola rosea rosavine, l’adaptogène naturel

L’adaptogène naturel du 21ème siècle

Rhodiola rosea rosavine

Nous vivons continuellement sous tension, dans le cadre de notre profession, de notre vie privée, nous sommes perpétuellement sollicités. Et cela engendre des tensions, des niveaux de stress, et des troubles émotionnels, phycologiques et physiques des plus désagréables.

Le taux de maladies dues au vieillissement prématuré est de 70 à 80 %, et ces maladies sont la cause, pour la plupart, d’un niveau de tension trop haut et souvent sur une durée trop longue. En effet, le stress engendré tout au long de notre existence, sur notre organisme est le facteur principal de maladie chronique.

Les adaptogènes comme la Rhodiola sont des plantes augmentant la capacité de notre corps à s’adapter aux différents stress, quels que soient leurs origines. Les adaptogènes ont la capacité d’augmenter notre endurance face à la tension externe et interne tout en normalisant les fonctions de l’organisme.
En cela il maintient un environnement interne stable dans notre corps, cet effet est connu sous le nom d’homéostasies (L’homéostasie est un processus physiologique permettant de maintenir certaines constantes du milieu intérieur de l’organisme (ensemble des liquides de l’organisme) nécessaires à son bon fonctionnement). De plus les adaptogènes accélèrent de façon significative le processus de rétablissement après une maladie.

Les adaptogènes possèdent un champ de guérison plus large que n’importe quel médicament base d’herbe, mais leur principale action est qu’ils soulagent efficacement la tension.

Nous vous parlerons du remarquable adaptogène de deuxième génération le « Rhodiola roséa » qui est un puissant phyto anti-vieillissant. En Russie la rhodiola est connut sous le nom de racine dorée.

La rhodiola, plante adaptogène plus puissante que le ginseng, ou la maca et aux nombreux bienfaits, qui agit et harmonise les activités de trois systèmes physiologiques du corps, le système nerveux, le système hormonal et le système immunitaire.

Les commentaires sont clos.